Les métiers du digital en 2016

Classé dans : Non classé | 0

Pour 2016, l'agence revient avec une étude sur les salaires des métiers du digital pour cette année. Avec de nouveaux métiers qui se créent au gré des besoins des entreprises, le digital est en constante mutation mais les diplômés dans ce secteur sont semble-t-il toujours plus recherchés. Etat des lieux des postes clés du digital et de leurs salaires.

Chef de projet digital

Véritable métier transversal, le chef de projet digital suit de A à Z l'avancement d'un projet, du brief aux recommandations en passant par le pilotage du projet et les reportings qui permettent d'adapter par exemple l'activation de certains leviers digitaux en fonction de leurs performances.

Le salaire de base d'un chef de projet digital oscille entre 25k et 35k mais peut évoluer après 10 ans entre 45k et 60k. Ce poste ne doit pas être confondu avec le Chargé de communication digitale ou encore le Digital Brand Manager.

Data Scientist

Sûrement le métier de ces futures années. Le Data Scientist, à l'heure du Big Data, a le vent en poupe. Analyser, structurer des montagnes de données, recouper celles-ci pour mieux déterminer les segments de clients par exemple, telles sont les missions d'un Data Scientist, de plus en plus sollicité par les agences digitales ou par les grandes entreprises dans les domaines de la finance, de la banque ou des assurances, désireuses de cibler au mieux leurs clients.

Évidemment, un tel métier, combinaison d'un data miner (fouilleur de données) et d'un analyste de données, demande de nombreuses compétences techniques et d'analyse qui sont par conséquent dûment récompensées : entre 40 et 60k à l'embauche, et jusqu'à 80-120K après 10 ans d'ancienneté.

Développeur Web/Mobile

Profil plus technique, les développeurs web/mobile ont un bel avenir devant eux. Avec des écoles d'informatique qui fleurissent, dont certaines d'entre elles offrent une formation gratuite comme l'Ecole 42 de Xavier Niel, de plus en plus de diplômés tendent vers ce type de poste qui ne se réduit pas à du code pur et dur. L'UX Design, mais aussi le développement d'applications offrent de nouvelles contrées pour des techniciens désireux de plus de créativité.

Leurs salaires restent dans la constante, avec une base de 35k à l'embauche et souvent des évolutions certaines pouvant atteindre 60k après 10 années d'ancienneté. Ces profils sont dont en effet demandés et potentiellement attractifs  pour chaque boîte, notamment dans le domaine de la cyber-sécurité dont on parle encore assez peu mais qui devrait faire bien du bruit à l'heure du big data et du tout paiement en ligne.

Directeur E-Commerce

Véritable stratège, ses compétences, au contraire d'un technicien, sont plus basées sur la stratégie et la manière de manager une équipe. A l'heure de l'omni-canal, le directeur E-commerce doit voir grand et large en n’omettant aucun canal sous peine de voir passer une part substantielle du chiffre d'affaires de sa société.

A responsabilités importantes, salaire conséquent puisqu'on estime à 60k la redevance pour un tel poste, l'équivalent de 5000€ par mois. Un poste convoité mais qui contrebalance avec la pression imposée par les directions qui imposent souvent des objectifs élevés pour des budgets parfois pas toujours en accord.

Planneur Stratégique

Le planneur stratégique est un véritable touche à tout. A la fois stratége quand il s'agit de trouver le bon axe de communication pour une marque, il sait aussi se muer en véritable chef de projet pour piloter au mieux la campagne de communication qu'il mène. Enfin, le planneur média comme on l'appelle aussi sait analyser les chiffres issus de rapports de campagne pour mieux en tirer des conclusions, enseignements et recommandations pour l'avenir.

Son salaire est sans doute celui qui promet le plus d'évolution puisque entre l'embauche et les 10 années d'ancienneté, son salaire peut tripler, passant de 25k à 75k.

Startup Mentor

Le startup mentor doit en avoir dans le nez, mais aussi dans le portefeuille. En effet, à la fois guide, conseiller et accompagnateur de start-ups cherchant à se lancer sur le marché, il n'en oublie pas la finalité de son projet : le retour sur investissement, le fameux R.O.I. A ne pas confondre avec le terme Business Angels qui définit ces investisseurs qui sont de purs apports financiers mais qui n'apportent pas l'expertise et l'accompagnement d'un startup mentor, expérimenté dans le domaine des start-ups.

L'avantage d'un start-up mentor, c'est que les succès engendrent des hausses conséquentes de salaire, avec une moyenne pouvant atteindre 120k, un sacré petit pactole.

Traffic Manager

Le traffic manager est le véritable assistant du chef de projet digital. Comme lui, il manie les chiffres et les données pour mieux déterminer quels types d'audiences vont sur tel site, quel est le parcours clients, quels leviers fonctionnement mieux que d'autres. Plus analyste que stratège, le traffic manager est à même de proposer des recommandations qui permettront au chef de projet digital d'impacter ses prochaines actions en fonction.

Ce profil de Media Analyst est de plus en plus recherché et doit son succès à la bonne pratique d'outils d'études d'audience comme Google Analytics, At Internet ou encore ComScore. C'est pourquoi le salaire de départ est des plus intéressants avec 35k promis, et une évolution constante pour atteindre 65k.

A rappeler que l'évolution dans le digital est très rapide et qu'il faut constamment se tenir au courant des mutations des différents métiers ainsi que de leurs salaires. N'hésitez pas à rejoindre des groupes de professionnels sur des réseaux comme Linkedin ou Facebook. Consultez aussi les associations d'anciens élèves de vos écoles, ceux-ci peuvent vous apporter le recul nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *