Maillage interne : toutes les stratégies efficaces pour une meilleure optimisation

Classé dans : Référencement SEO | 0

Parmi les critères fondamentaux d’une bonne politique SEO, le maillage interne ou la structure interne d’un site a sa grande importance dans la quête d’une bonne visibilité sur les moteurs de recherche. Devant être entrepris de la bonne manière dès sa conception, ou le plus tôt possible, le linking interne du site joue un rôle incontournable dans sa future optimisation. Si le volume des pages est trop important alors que l’architecture initiale du portail est mal conçue, les marges de manœuvres seront plus restreintes dans cette future quête de visibilité.

En effet, le référencement naturel est marqué par le passage obligé des liens entrants ou des backlinks. Le bon prolongement de ces derniers ne connaîtra pourtant pas le succès attendu, notamment au niveau de la qualité du « link juice » ou le PageRank, mais aussi en termes de taux de reconversion pour les sites e-commerce.

Le maillage interne est une étape incontournable du référencement naturel, il en va de soi. Peu y attache pourtant l’attention qu’il mérite. Afin de booster correctement les performances de votre site web, ci-après quelques conseils en stratégies, mis en pratique par les experts en SEO du monde entier, et orientés principalement sur le linking interne. Découvrez au travers de chacune des méthodes ci-après, simples ou complexes, leurs avantages ainsi que leurs inconvénients pour peaufiner votre travail.

L’art du linking : comment construire le maillage interne de votre site ?

 

Stratégies de maillage interne efficaces | Kinkimo

Le linking a pour but de concentrer le flux de vos visiteurs sur les pages de votre site internet. Il a également l’avantage d’influer sur le transfert de « link juice » pour faire gagner à votre portail web des places dans le classement des moteurs de recherche.

Ainsi, pour évaluer la stratégie de linking interne, vous pouvez l’aborder de deux manières à savoir la hiérarchisation des pages et le linking interne dit libre. Les deux techniques vous garantiront un trafic plus afflux de vos visiteurs sur vos « landing pages » ou de vos pages de destination, un meilleur positionnement dans les SERP des moteurs avec la facilitation d’accès des robots d’indexation sur vos contenus et une meilleure optimisation de leur conversion en acheteur sur les sites e-commerce.

La hiérarchisation des pages

Cette action peut aisément être pilotée depuis votre back-office. Il vous est demandé d’aérer la présentation de vos produits et de vos articles de manière à ventiler les pages dans de diverses catégories. S’en suivront ensuite une arborescence bien structurée ainsi qu’une cohérence adaptée.

Il s’agirait d’apporter une meilleure organisation dans la présentation de vos pages. Selon les spécialistes, « Les gros sites brassant beaucoup de pages » sont souvent dotés de « plusieurs profondeurs dans leur arborescence, allant parfois jusqu’à n+4 ! ». Aussi, sans cette stratégie de linking interne, « l’utilisateur devra parcourir 5 pages pour arriver à destination ». Or, « la profondeur des pages ne reflète absolument pas leur importance ».

Le linking interne libre

Celui-ci permet de raccourcir les étapes par lesquelles les utilisateurs doivent passer avant d’atteindre la page qu’ils souhaitent voir. Cette action favorise nettement plus également l’indexation et apporte l’importance souhaitée sur chaque page composant votre site internet. On faisant un « pontage d’une des pages de premier niveau vers ladite page n+4 », il sera plus facile d’apporter une visibilité à votre portail.

Pour ce faire, votre maillage interne se composera des liens internes de votre contenu, les menus, les boutons, les blocs latéraux, etc.

Quelle stratégie de maillage interne privilégier ?

Différentes stratégies peuvent être appliquées pour construire efficacement le maillage interne de votre site web. Selon vos préférences, selon votre maîtrise du sujet et vos besoins en temps réel, ces méthodes vous sont proposées. Afin de vous guider dans chacun de leurs points forts et points faibles, ci-après les informations importantes à retenir sur les différentes stratégies de maillage interne :

Le liage des pages entre elles

En utilisant des techniques de mise en place simples, vous pourrez interconnecter vos pages entre elles de manière à ce qu’elles soient accessibles par les internautes en un seul clic, et pareillement évidemment pour les moteurs de recherche. C’est une technique définie comme basique : utilisation de menus déroulants, de liens en footer, d’hiérarchisation du contenu, etc. Il faudra toutefois penser à utiliser le Javascript afin de laisser les liens accessibles sans pour autant envahir visuellement l’interface du portail.

Stratégie basique d'un maillage interne | Kinkimo

Stratégie de linking interne basique : lier toutes les pages entre elles

Avantages : C’est une technique simple favorisant l’indexation, la répartition homogène du PageRank et des autres facteurs de ranking adaptés aux moteurs de recherche.

Inconvénients : Cette stratégie est limitée par le volume de page pouvant être hébergé. En effet, selon certains consultants SEO experts, il est « recommandé de ne pas aller au-delà de 100 liens par page pour que ces derniers aient une certaine efficacité ». Au-delà, en effet, il est plus avantageux d’ « opter pour un schéma plus structuré et performant ».

Solutions : D’autres spécialistes témoignent du fait que cette limitation s’applique au site de petit trust. Que sur les « gros sites hyper trustés », il est tout à fait possible d’aller au-delà sans problème.

 

Le linking en arbre généalogique

Si le liage de pages entre elle, émet des limites, et que vous avez besoin d’une structure plus élaborée, vous pouvez le laisser de côté afin de vous penchez davantage sur une autre méthode. Le linking en arbre généalogique est une structure garantissant à toutes les pages d’être accessibles rapidement par les robots.

Maillage interne - structure en arbre généalogique | Kinkimo

Linking interne : structure en arbre généalogique

Le schéma du linking en arbre généalogique se compose de la « home page » ou page d’accueil au dessus, des rubriques mères en tant que premier niveau, les sous-rubriques ensuite, et ainsi de suite.

Avantages : Le jus de liens est garanti dans la mesure où chaque rubrique mère arrose convenablement ses enfants. Ce qui impacte directement sur la visibilité de chaque catégories de votre site web.

Inconvénients : Les visiteurs prendront plus de temps pour arriver à la page de destination s’ils commencent par la « home page ». De plus, un risque d’égarement au cours de la visite n’est pas non plus à minimiser.

Solutions : Selon les experts, l’astuce la plus simple pour éviter ce problème est de mettre toutes les pages à un même niveau, n+2 par exemple. Le maillage interne « se concentrera alors sur les pages les plus stratégiques, celles de moindre importance restant toujours accessible via la navigation par rubrique, ou autre méthode de linking transversale comme les mots clés ».  De ce qui en résulte, vous obtiendrez une optimisation satisfaisante de vos pages de niveau 2 ainsi que des « pages stratégiques du niveau inférieurs n+3, n+4, etc. ».

La structure de maillage interne en Silo

Cette stratégie tend à l’insertion du côté sémantique dans votre technique de maillage interne. En effet, relier deux pages qui ne parlent pas de la même chose aboutira automatiquement à une qualité de « link juice » moins appréciable. En effet, Google attache plus d’importances à l’univers sémantique de votre portail web et en fait une référence pour vous évaluer.

La stratégie du maillage interne en Silo rejoint parfaitement les techniques du web-marketing, renforcées par le ciblage des annonces. Pour ce faire, il est plus question de jouer dans l’univers sémantique de votre portail à savoir des liens visibles : liens « in text » au dessus de la ligne de flottaison, bannières, boutons dans la colonne latérale, etc. De cette manière, vous indiquerez à Google que vous traitez « en profondeur un sujet bien précis ».

Maillage interne structure en silo | Kinkimo.com

Linking interne : structure en silo

Avantages : Meilleure indexation de toutes vos pages catégories/rubriques, donc une optimisation plus performante au niveau des moteurs de recherche. Cette stratégie reste également plus compréhensible pour les visiteurs, surtout si vous la renforcez avec des URLs visant à une clarification des univers sémantiques du genre www.domaine.com/thematique/sous-thematique/nom-produit.html.

Inconvénients : II faut pourtant veiller à ne pas trop fractionner en souhaitant éviter « le parasitage avec des références vers des thématiques trop éloignées ». Dans le pire des cas, il est toujours possible de créer « des passerelles entre les pages de destination stratégique » comme des encadrés du genre « A lire également » ou encore « sujets connexes », etc.

Solutions : Le mieux serait d’alimenter votre thématique avec un minimum de 5 pages. Ces dernières devront « faire référence à l’une de vos pages de destination ».

Les points à retenir pour la structure en Silo

De par sa définition même, la structure de maillage interne en Silo vise plus une meilleure indexation et visibilité de votre site internet en général. Il importe donc d’avoir des menus étendus pour composer le plan de votre site.

Déjà, il est important de se demander si votre site est fait pour les internautes ou pour les moteurs de recherches. Pour ces derniers, on utilise le sitemap.xml qui est un outil d’indexation uniquement et ne reflète aucunement le plan du site. L’environnement sémantique, l’emplacement « géographique » du lien dans la page sont très influents sur le maillage interne, lequel reflète les « liens suivis par le trafic organique ».

Par contre pour un plan de site dédié aux visiteurs, il faut veiller à ce que les menus obligatoires et nécessaires pour la navigation soient en totale conformité avec la même règle et privilégier le « siloing à ce niveau » tout en évitant de faire des liens étendus sur l’intégralité du site ou du « site wide ». Sans quoi, en effet, vous risquerez de perdre l’effet silo que vous recherchez.

Avant de démarrer, les conseils à considérer

  • Repérer la page la plus populaire avant une refonte

Si vous êtes maintenant convaincu qu’un maillage interne serait indispensable pour votre site web, et que vous envisagiez sérieusement à effectuer une refonte, il faut d’abord vous référer à votre page populaire. Pour ce faire, de nombreux outils, gratuits ou payants, sont accessibles sur la toile pour vous aider.

  • Ne pas tout focaliser sur la « home page »

Oublier la lecture verticale de site mettant la « home page » sur un piédestal. Aujourd’hui, dans le référencement moderne, la « home page » ne doit plus être un « passage obligé » et surtout la page destinée à positionner toutes les requêtes. Elle doit tout simplement « accueillir le trafic issu des requêtes les plus concurrentielles, aiguiller et réceptionner le trafic direct et être un support pour le branding. » Autrement dit, veillez à avoir une « distribution du linking qui doit se concevoir horizontalement » afin que toutes les pages puissent « apporter un poids sémantique et du jus aux pages de destination, proposer aux visiteurs des contenus complémentaires et connexes comme des avis utilisateurs ou encore des fiches produits… ».

  • Faire un nettoyage de son footer

Les liens en « side wide » sont inutiles quelle que soit votre stratégie, et encore plus en « occurrences concurrentielles ». Il n’y a donc aucun intérêt à faire votre linking interne dans votre footer. Retenez donc que les meilleurs liens se trouvent dans la qualité de votre « jus sémantique », lequel est accompagné de bons textes cliqués par les internautes.

  • Choisir avec précaution les plugins

Il n’est pas toujours avantageux d’installer des plugins d’automatisation soi-disant bénéfiques pour votre site web. Le mieux serait de prendre le temps nécessaire pour s’informer des atouts et des points faibles de chacun de ces plugins avant de les acquérir, ou carrément de ne pas le faire.

  • Nofollow, Noindex… savoir les utiliser

Depuis maintenant quelques années, le fait d’améliorer sa PageRank en utilisant le nofollow n’est plus possible. En revanche, l’utilisation de « Noindex sur les pages sans intérêt pour les moteurs » tels que les mots clés, les auteurs, les pages de recherches, la page contact ou le CGV… est fortement recommandée.

  • Bien dissocier Landing page en SEM et Landing page en SEO

Le web-marketing ainsi que l’optimisation de site web utilisent tous les deux la notion de Landing Page. Si pour le SEM, cette page est plus dédiée à accueillir un trafic payant via les annonces publicitaires, pour le SEO, elle est plus mise en avant pour le ranking sans être limitée dans sa durée de vie. Il faut donc bien faire la part des choses. Les spécialistes énoncent la mise en place d’un noindex à l’entête html comme astuce afin d’éviter les pages en 404 et les perturbations du linking.

  • Toujours privilégier le fil d’ariane

Pour obtenir efficacement du jus à vos pages supérieures, le fil d’ariane est « un élément incontournable de navigation ». Il est le plus souvent utilisé par les internautes au niveau des navigations internes en plus de jouer un « rôle de GPS ».

  • Rajouter des services à votre site

Afin de garantir un bon trafic sur votre site internet, privilégiez également les autres services tels que les blogs, des forums, des annuaires… Avec la création de bons contenus SEO et une bonne stratégie de mots clés en longue traîne, ils serviront de bons supports pour la création de liens vers vos pages de destination.

  • Citer ses sources et mettre des liens sortants

Beaucoup ont peur de perdre le « link juice » difficilement acquis et tendent trop souvent à éviter le partage. Or, « citer ses sources et mettre des articles en référence n’a jamais pénalisé le ranking d’une page ». D’autant plus qu’agir ainsi envoie un « mauvais signal à Google » et peut valoir à votre site une catégorisation décevante parmi les « spammy ». Faire quelques partages vous vaudra donc une meilleure « crédibilité ».

  • Diversifier les ancres

La variation, qu’elle soit au niveau des ancres composées par des mots clés, des images ou encore des textes, restera toujours un avantage pour votre site internet. Non seulement, les internautes apprécieront la diversité que vous offrez mais en même temps, vous éviterez aussi le coup de pingouin de Google. Variez donc les ancres optimisées et neutres.

Prêt pour le grand saut ?

Ces stratégies ont été recensées auprès des meilleurs consultants SEO du monde entier afin de vous aider à construire le meilleur maillage interne pour votre site web. Chaque point mérite une attention particulière pour trouver la bonne stratégie adaptée à vos besoins. Si ces critères peuvent être considérés comme des bases, d’autres points peuvent aussi être mis en avant pour perfectionner la bonne technique de linking interne. Surtout, n’hésitez pas à partager vos expériences et vos avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *