Campagne AdWords : les premières étapes pour créer votre première campagne

Classé dans : marketing digital | 0

Promouvoir son activité, et par extension son site internet qui la diffuse, il faut principalement préparer une campagne publicitaire adaptée pour  le grand public. Se faire connaître de tous impacte directement sur le développement d’une entreprise.

Depuis toujours, des canaux de communication publicitaires permettaient d’arriver à cet objectif. Aujourd’hui, ils évoluent notamment avec l’intégration massive des outils informatiques et du principe de la digitalisation.

D’ailleurs, la publicité numérique affiche certains attraits qui conviennent parfaitement à toutes les entreprises, quel que soit leur domaine d’activité, tant elle est économique, rapide et surtout efficace.

Parmi ces nouveaux moyens de se faire une publicité influente, il y a la régie populaire Google Adwords. Profitant du fait que les consommateurs effectuent régulièrement des recherches pour se procurer un bien/produit/service, l’intérêt de la campagne Adwords reste primordial. Cela permet de se faire afficher dans les résultats de recherche, et ainsi augmenter ses chances d’apparaître sur des sites bien référencés de Google.

Mais comment concevoir une campagne AdWords ? Que faut-il prendre en compte pour mettre en ligne sa première annonce ? Découvrez dans ce billet toutes les étapes clés à suivre pour répondre à tous vos questionnements.

Focus sur l’outil Google AdWords

Avant d’entrer dans le vif du sujet des différentes étapes pour mettre en place une stratégie de campagne AdWords, il faut préalablement parler de ses différents types de promotion. Ainsi, il vous sera plus facile de choisir votre politique publicitaire.

Aussi, retenez qu’AdWords permet de faire une publicité sur les moteurs de recherche, par la bannière ou Adsense, ou encore une publicité vidéo. Le premier type reste le plus populaire, et certainement le plus efficace avec près de 40.000 requêtes enregistrées par seconde sur Google. Toutefois, les autres modèles de publicité ne sont pas non plus à minimiser puisqu’ils apportent une marge importante d’impact sur les consommateurs-internautes.

Un compte AdWords comprend une structure comportant plusieurs particularités importantes pour pouvoir mieux concevoir sa campagne. Si celle-ci est bien respectée, vos campagnes publicitaires atteindront plus facilement leurs cibles et votre investissement rentable, avec des résultats palpables rapidement.

Tout en haut de la liste, vous avez la « campagne » qui sera la base de votre promotion et qui contrôlera toutes vos campagnes publicitaires numériques. Elle comprendra votre budget journalier, le territoire que vous visez, le calendrier de diffusion, ainsi que les types de réseaux que vous recherchez à cibler comme les recherches Google, Youtube, les autres sites web…

Après, vous avez les « groupes d’annonces » qui englobent vos publicités et votre ciblage. Au minimum, il doit y avoir un groupe d’annonces. Le surplus n’est pas non plus interdit.

Ensuite, il y a le « ciblage » proprement dit. Si vous vous intéressez aux moteurs de recherche, il sera établi par des mots-clés. Pour les autres types de campagne, il s’étudiera en fonction des champs d’intérêts des sites web visés, ou parfois des données géographiques.

Et enfin, les annonces se trouvent en bas de l’échelle de cette structure d’AdWords. Elles peuvent être textuelles, graphiques du type htlm5 (de moins de 30 secondes toutefois), .jpg, gif animé, .png…

Créer sa première campagne AdWords sur les moteurs de recherche

Comme il a été mentionné, la campagne publicitaire sur les moteurs de recherche reste la plus pratiquée actuellement. Elle est bien plus avantageuse et permet notamment de toucher le maximum de public cible.

Ainsi, les mots-clés seront le « ciblage » qu’il vous faudra pour réussir à monter votre première campagne AdWords. Mais comment exactement si l’on se réfère au point de vue technique ?

  • Le paramétrage basique de votre campagne

Au départ, vous commencerez par définir toutes les options relatives à votre campagne AdWords. Cela inclut évidemment la création de la campagne proprement dite ainsi que de vos groupes d’annonces. Veillez toutefois à adopter des noms explicites pour faciliter les recherches dans le futur. En effet, il est inutile de nommer vos campagnes par des chiffres du genre « campagne N°1,2 … », privilégiez plutôt « collection chaussures été », « soldes d’automne », etc.

Il est conseillé de cocher immédiatement l’option « toutes les fonctionnalités » afin de profiter de tous les réglages possibles dès le départ. Même si vous hésitez, vous pourrez toujours garder le mode par défaut.

Ensuite, il y a le réseau des partenaires qui est aussi à choisir. Il permet notamment à tous les sites d’utiliser le moteur de recherche de Google afin d’en recevoir une partie des revenus publicitaires. C’est généralement conseillé aux entreprises avec un budget plus ou moins conséquent.

Vous avez aussi l’opportunité de définir le ciblage géographique. Selon vos préférences et surtout vos besoins, il vous est possible de choisir un pays, des villes, des provinces ou même un petit rayon environnant votre activité locale.

  • La stratégie de l’enchère

Maintenant que vous avez paramétré votre campagne, vous pouvez maintenant entrer dans la stratégie des enchères. Elle dépendra entièrement du modèle d’affaire sur votre site web. Des conversions mesurables sur votre site web, comme la vente en ligne, seront nécessaires si vous souhaitez opter pour la performance de votre plateforme. Par contre si vous disposez d’un objectif défini comme hors ligne, il vous sera possible d’en faire la gestion manuellement ou de vous fier à l’outil Optimiseur de Coût par Clic ou CPC de Google.

Sur votre page AdWords, vous disposerez d’une enchère par défaut. Elle vous aidera à définir le montant que vous serez prêts à investir pour chaque clic menant à votre site internet. Pour configurer ce budget, il faut tenir compte de plusieurs paramètres : le secteur d’activités, les marges disponibles, le niveau de compétition… Ce budget indiquera donc le montant que vous serez prêts à débourser au quotidien.

Ensuite vient la création de bases des groupes d’annonces. Le prix des clics dans chaque groupe peut varier toutefois, il est impossible de changer le budget par jour qu’au niveau de la campagne seulement. Dans un groupe d’annonces, il est important d’avoir les éléments suivants :

  • les mots-clés : qui devront appartenir à une même thématique
  • les annonces : l’idéal serait d’en avoir 3 par groupes afin de mieux analyser le comportement et le mode de fonctionnement de votre auditoire
  • et la page de destination : pour que les internautes puissent être réorientés directement sur la page qui les intéressent. Vous ne disposerez que de quelques secondes pour les convaincre donc il est important de bien la définir.

D’autres services d’extensions sont également disponibles sur AdWords. Mais pour l’heure, vous avez réussi à créer votre première campagne publicitaire sur AdWords. Pour vous en assurer son évolution au quotidien, et rectifiez le tir si le besoin s’en ressent, référez-vous  à l’outil Google Analytics. Maintenant, la question qui se pose est comment bien optimiser votre campagne publicitaire et ainsi récolter des visiteurs rentables et qualifiés ?

Améliorer votre campagne AdWords

Vous avez mis en place votre campagne AdWords, penchez-vous maintenant sur la manière de l’optimiser afin d’attirer les meilleurs visiteurs, du moins ceux qui sont définis comme qualifiés et rentables pour votre entreprise.

Pour ce faire, ces certains points vous aideront à définir la bonne stratégie d’optimisation en veillant néanmoins à respecter un budget maximum journalier qu’à attirer un grand nombre de personnes. Il ne faut d’ailleurs jamais oublier que les campagnes publicitaires sont complémentaires avec le référencement naturel.

Le but est d’avoir un bon « quality score » afin d’être bien placé pour un coût au clic plus faible. 3 facteurs peuvent impacter sur ce résultat : le paiement plus cher des CPC, la proposition d’un message vendeur qui suscitera davantage les CPC et l’optimisation du Landing Page. La qualité de votre annonce ainsi que le montant de l’enchère que vous êtes prêt à investir reste des conditions qu’il faut tenir compte dès le lancement de votre campagne AdWords. Le CPC arrive bien plus loin, après le jet de la campagne.

Se munir des bons outils

En plus de votre compte AdWords, l’acquisition de Google AdWords Editor reste également un atout précieux pour la gestion de votre campagne. C’est un outil totalement gratuit, lequel répondra à tous vos besoins même si vous ne disposez pas de beaucoup de mots clés à gérer ou un budget de centaines d’euros pour financer votre campagne.

Ce dispositif est avantageux dans la mesure où il vous permet de gérer vos campagnes sans vous obliger à vous connecter sur Google.fr, de copier-coller ou glisser-déposer des textes d’annonces, des mots-clés…, de faire automatiquement des recherches de mots-clés doublons, d’importer des dizaines de mots-clés en quelques secondes seulement, de recevoir une liste de toutes les anomalies relatives à votre campagne, d’effectuer des changements par lots, de modifier des CPC en cours de route pour se concorder avec vos critères, d’augmenter selon un pourcentage de l’ensemble des annonces, d’ajouter des commentaires, d’exporter des mots-clés, etc.

S’apprêter à payer le prix qu’il faut

Il est difficile d’appuyer les arguments avec un chiffre précis au niveau du budget à attribuer à une campagne AdWords en vue de l’optimiser convenablement. Toutefois, selon les recherches effectuées, les échanges avec les spécialistes de cette stratégie, il a tout de même été possible d’avoir un seuil minimal qui pourra vous servir de guide.

  • Pour des mots-clés peu concurrentiels : il faut compter au minimum 0,20 euros par clic. Selon les conseils des experts, pour obtenir de bons résultats et donc être bien placés, n’hésitez pas à mettre 0,25 et 0,5 euros
  • Pour des mots-clés concurrentiels : un budget compris entre 1 et 5 euros par clic est très courant
  • Pour des mots-clés ultra-concurrentiels : le prix varie énormément, cela peut atteindre les 4 ou 15 euros

Il faut s’attendre à ce que ce budget change après quelques semaines ou mois d’utilisation. Cela dépendra entièrement de l’impact de votre campagne auprès du public. Auriez-vous dépensé votre budget du départ ? Faut-il augmenter vos enchères ?

Le mot de la fin

Au final, mener à bien sa campagne AdWords pour optimiser son activité et son entreprise se repose sur des bases de connaissances plus ou moins solides. Il ne faut surtout pas oublier sa complémentarité avec le référencement naturel, lequel vous permettra par exemple de définir les mots-clés les plus pertinents pour vous positionner.

Les stratégies pour booster votre campagne sont nombreuses. Pour vous en assurer, vous pourrez d’ores et déjà commencer à faire des tests et ajuster vos techniques par rapport aux résultats que vous obtiendrez. Dans la mesure du possible, il sera toujours recommandé de faire appel à un expert en optimisation de site internet pour se garantir des résultats avantageux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *