8 bonnes choses à savoir sur un bon rédacteur web

Classé dans : Fiche métiers du web | 0

Il y a deux sortes de rédacteurs : ceux qui pensent pouvoir tout écrire et ceux qui pensent ne pas pouvoir écrire. Et, très souvent, les deux ont tort. La vérité est que la plupart d’entre nous tombent quelque part au milieu. Nous sommes tous capables de produire une bonne écriture, ou, du moins, une meilleure écriture. Pourquoi une bonne écriture est-elle importante ? Le meilleur marketing de contenu n’est-il pas souvent quelque chose de court, de vif et de non-texte ?

Parfois oui. Mais ici, il ne s’agit pas seulement de contenu dans un contexte de marketing. Il est aussi question de contenu périodique, lequel est adressé au public. Le texte est l’épine dorsale du Web, et c’est souvent l’épine dorsale de tout contenu que vous regardez ou écoutez. En effet, les vidéos que vous voyez sur le net ont commencé avec une histoire et un script.

Aussi, retenez que les mots comptent. Vos mots (ce que vous dites) et votre style (comment vous le dites) sont vos atouts les plus précieux, bien qu’ils soient régulièrement sous-évalués. Ne négligez rien. Pensez de la manière suivante : si un visiteur venait sur votre site Web sans qu’une image de marque ne soit mise en place (logo, slogan, etc.), le reconnaîtrait-il comme le vôtre ? Racontez-vous votre histoire de votre point de vue unique, avec une voix et un style qui vous décrivent ?

Voici, sans ordre particulier, les qualités nécessaires d’un bon contenu. Elles sont conseillées par des professionnels de la rédaction, lesquels disposent de plus de 25 années d’expériences en tant qu’écrivain, éditeur… mais aussi une plus longue carrière en tant que lecteur.

  1. Un bon contenu anticipe les questions des lecteurs

letters-

Un bon contenu sert le lecteur, pas l’écrivain. Ce n’est pas indulgent. Le lecteur ne dévore pas votre contenu parce qu’il a envie de vous applaudir. Non, il recherche des réponses à ses questions. A vous de d’anticiper ses questionnements et de lui apporter ce dont il a besoin dans votre contenu.

Cela signifie que la plupart des bons écrivains sont des sceptiques naturels, en particulier en ce qui concerne leur propre travail. Ils pensent sans cesse aux choses du point de vue de leur lecteur : Quelle expérience mon contenu va-t-il créer pour le lecteur ? Quelles questions pourraient-ils avoir ?

Selon un spécialiste de l’écriture, “l’écrivain scrupuleux” se posera au moins quatre questions dans chaque phrase : Qu’est-ce que j’essaie de dire ? Quels mots l’exprimeront ? Quelle image ou quel idiome la rendra plus claire ? Cette image est-elle assez fraîche pour avoir un effet ?

  1. Une bonne écriture est fondée sur des données

Les données mettent votre contenu en contexte et vous donnent de la crédibilité. Fondez votre contenu sur des faits : données, recherche, vérification des faits et conservation. Vos idées, vos opinions et vos commentaires pourraient faire partie de cette histoire, ou ils pourraient ne pas l’être, selon ce que vous essayez de transmettre. Mais le contenu qui est enraciné dans quelque chose de vrai, pas seulement dans vos propres opinions, est plus crédible.

Dit d’une autre manière : les données avant la déclaration. Si vous voulez dire à vos lecteurs ce que vous en pensez, donnez-leur une bonne raison pour laquelle vous le pensez.

  1. Un bon contenu est comme un bon enseignement

Une bonne écriture s’efforce d’expliquer, de rendre les choses un peu plus claires, de donner un sens au monde … même s’il ne s’agit que d’une description de produit. Selon Anne Lamott : « Un écrivain essaie toujours … de faire partie de la solution, de comprendre un peu la vie et de la transmettre ».

  1. Une bonne écriture raconte une histoire complète

Une bonne écriture enracine des points de vue opposés. Si vous proposez un seul point de vue, cela s’appelle un communiqué de presse. Dans certains contextes, n’oubliez pas d’intégrer de multiples perspectives, surtout lorsque le problème s’y prête. N’ignorez pas le fait que d’autres points de vue pourraient en effet exister. Proposez donc un contenu allant dans ce sens pour susciter l’intérêt de vos lecteurs et les rassurer.

  1. Un bon contenu vient aussi de la réécriture

Cela implique qu’il y a une réécriture, bien sûr ! L’écriture est un travail difficile, et produire un premier brouillon est souvent déprimant. Mais l’important est d’obtenir quelque chose pour commencer à déchiqueter quelque chose qui ressemble à un récit cohérent. Le projet doit être corrigé, mais il faut d’abord l’écrire. La réécriture peut donc être une source d’inspiration. Puis, vous n’aurez qu’à peaufiner votre texte de manière à vous l’approprier totalement.

  1. Une bonne écriture est comme les mathématiques

En avançant cette théorie, il faut comprendre que premièrement, une bonne écriture suit une logique et une structure. Il est solide pour le lecteur : l’écrivain est en contrôle et a pris la lourde charge de façonner un fouillis de pensées en quelque chose de clair et accessible. Cela pourrait ne pas suivre exactement une formule mais il y a une sorte d’architecture. Une bonne écriture a plus de logique que vous ne le pensez.

Deuxièmement, une bonne écriture est intrinsèquement enseignable, tout comme la trigonométrie ou l’algèbre ou encore l’équilibrage d’un bilan qui est une compétence que chacun d’entre nous peut maîtriser. Tout comme les mathématiques, il peut être difficile de les comprendre au tout début. Mais à force d’efforts et de persévérance, chacun pourra s’améliorer et récolter des résultats positifs.

  1. Une bonne écriture est simple, mais pas simpliste

home-office

La vie professionnelle peut être compliquée. Les produits peuvent être impliqués ou les concepts peuvent sembler impénétrables. Mais un bon contenu déconstruit le complexe pour le rendre facilement compréhensible : il écarte les termes scientifiques et incompréhensibles, et transmet les choses en termes humains et accessibles. Retenez que personne ne se plaindra jamais que vous ayez rendu les choses trop simples à comprendre.

Néanmoins, attention au fait que « simple» ne soit pas synonyme de « simpliste ». Selon un professeur de journalisme : « Supposez que le lecteur ne sait rien. Mais ne supposez pas que le lecteur soit stupide ». La clarté de l’écriture suit généralement la clarté de la pensée. Alors réfléchissez à ce que vous voulez dire, puis dites-le le plus simplement possible.

  1. Une bonne écriture ne s’accumule pas dans ce qui a été dit auparavant

Au contraire, il choisit de simplement mieux le dire. C’est ici que le style s’identifie comme un différenciateur dans la littérature et sur votre site Web. Cela ne veut pas dire que vous devez être un génie littéraire, bien sûr. Cela signifie seulement que vous devez affiner votre propre perspective et votre propre voix. Retenez qu’il faut garder une structure cohérente et expliquer votre vision des choses dans son ensemble.

Laissez un commentaire